top of page

POUR FAIRE DU BIEN… Namalie et l'émerveillement

Dernière mise à jour : 24 janv.

Namalie avait envie de nouveauté, elle voulait pouvoir expérimenter l’émerveillement. Ressentir ce genre de sentiment que l’on éprouve lorsque quelque chose de différent se présente à soi. Le problème était qu’elle vivait au même endroit depuis sa naissance et donc, le dépaysement était peu probable. Cette limite l’enfonçait dans un état de déprime et son entourage, impuissant, la voyait dépérir de plus en plus tandis que l'atmosphère se teintait de tristesse.


Un jour, alors qu’une famille venue d’un autre village d’un autre continent s’installa tout près de la maison de Namalie, les murmures prirent de l’ampleur dans le hameau. Peut-être qu’avec cette famille différente Namalie apprécierait cette nouveauté et sortirait enfin de la torpeur pour retrouver sa joie de vivre qui manquait tant à ses proches. Malheureusement, trop prisonnière dans sa tête et occupée à se morfondre, elle remarqua à peine les nouveaux arrivants.


Cependant, alors qu’un matin (en tout point semblable aux autres depuis un certain temps) elle déambulait tel un automate près de la fontaine, une petite voix inconnue qui s’émerveillait créa une brèche dans le mur de la léthargie: «Oh ! Comme c’est magnifique ! L’eau coule si joliment que l’on croirait entendre une mélodie».


Sortant soudain de sa torpeur, Namalie observa la fontaine avec un regard différent, un regard de «première fois». C’est alors qu’elle vit miroiter le soleil à la surface de l’eau, créant ainsi une myriade de diamants. En cascadant sur les petites roches, les oscillations se transformaient presque en des pierres précieuses.


Elle s’approcha de la petite fille et lui raconta comment les premiers villageois, après plusieurs tentatives à trouver de l’eau, avaient fini par découvrir la source qui alimente aujourd’hui cette fontaine. Pour honorer cette eau divine, ils avaient construit cette œuvre afin de rappeler sa richesse si précieuse.


Après le récit, elle regarda la jeune fille et se figea devant le regard émerveillé qu’elle voyait. Namalie avait toujours jugé cette histoire comme étant des plus banales puisqu’elle faisait partie de sa vie au quotidien. Cette idée causa une remise en question de toutes ses pensées ayant trait à son manque d’intérêt pour son village et ses habitants.


Cette nuit-là, elle emporta cette réflexion dans ses rêves. Elle fit, lors d’un songe, une rencontre surprenante avec la petite fille qui lui murmurait musicalement à l’oreille : «Partout où l’on se trouve, la banalité peut s’installer, jusqu’à ce qu’un regard nouveau arrive et change notre perception. Nul besoin de se rendre loin. Cultiver des yeux toujours neufs, voilà le secret d’un émerveillement sans fin».


À partir de ce matin-là, ainsi que tous les autres de sa vie, Namalie se retrouva dans un nouveau village rempli de merveilleuses surprises pour ses yeux, sans jamais avoir eu à quitter le sien.


Histoire «Pour faire du bien» de La plume & l’écorce


Posts récents

Voir tout

4 Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
Guest
Aug 26, 2023
Rated 5 out of 5 stars.

Une histoire toute simple et inspirante

Like
Replying to

Merci pour ce beau commentaire !

Like

Guest
Aug 15, 2023
Rated 5 out of 5 stars.

Très belle métaphore. A appliquer tous les jours

Like
Replying to

L’émerveillement et la joie seront alors au rendez-vous:)

Like
bottom of page